lundi 2 septembre 2013

Le puisatier



Homme assoiffé,
J’ai cherché la source.
Apprendre les reliefs,
Révéler les lieux intimes,
Être partout,
Sans concession,
Par la contrainte si nécessaire.

Au bout de mes doigts,
Ressentir les vibrations,
Rechercher les résonances,
Ecouter le souffle des espérances,
Dans les yeux trouver l’abandon.
Fouiller avec douceur,
En profondeur.

Patient,
Appliqué,
Dominateur,
Capitaine de ce corps,
Jusqu’au moment où s'échappe,
Ces gémissements que plus rien ne retient,
Ce corps qui tremble,
Sous les vagues sans cesse renouvelées
Les larmes de ce tendre puits,
Qui coulent à la déraison.

Âme abandonnée,
Pour quelques instants seulement,
Voyou, je vous prend,
Pilleur sans morale, 
Amant de votre corps,
A la recherche d'un trésor..

… de « Pirate ! »

12 commentaires:

  1. Capteur du moindre frissonnement de l'Ô, un peu sourcier, un peu sorcier, l'homme assoiffé ne peut étancher sa soif que lorsque coule entre ses doigts, cette source dont il n'est pas seulement le dénicheur mais surtout le déclencheur et à ce moment là, le trésor a le goût de l'infini ...
    Le pirate pille aussi "Con alma" ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Chilina:
      Le trésor a surtout le goût du mélange du feu et de l'eau.

      Supprimer
  2. Réponses
    1. @Marie Tro:
      ...Vous cherchez une source? :)

      Supprimer
    2. Quand j'ai la bouche sèche c'est que la source a été trouvée :)

      Supprimer
  3. "Âme abandonnée"d'elle livre au corsaire son ilot trésor

    RépondreSupprimer
  4. @Anonyme :
    ..Et lui d'en faire de l'or.

    RépondreSupprimer
  5. :) Pirate et orfèvre d'un jardin aux fruits défendus de plaisir

    RépondreSupprimer
  6. Semer sur ses terres les sillons de l'envie.
    Entre ses chairs abreuvées, des gorgées d'Ô...la vie...
    Une mélodie en sous sol palpitante.

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à me faire par de vos réactions!
( aucun lien ne sera admis )