mardi 28 janvier 2014

Gourmande


Dans tes yeux, 
L'audace.
Entre tes doigts, 
Le zip du pantalon,
Sur ta bouche, 
Un sourire,
Sous ta main en plongée,
Cette bosse virile.
Dans son souffle, 
L'abandon.

Ta caresse qui glisse sur le coton,
Reconnait cette raideur naissante,
Que tu flattes avec concupiscence.
Un baiser à la commissure des lèvres,
Avant de te laisser glisser,
Accroupie sur tes talons hauts,
A hauteur de tes appétits,
Jupe relevée au-dessus des fesses.
Parcours de tes lèvres,
Sur ce sexe dissimulé.
Sous tes narines, 
Les effluves mâles exhalent.
Parcours de tes mains,
Sur la toison virile,
Finissent par libérer,
L'objet de ton désir.

Au bout de ta langue gourmande,
La longue tige,
La douce rondeur du gland,
Que tu lapes avec application,
Comme on se régale du cornet de glace.
Contenues au fond des bourses,
Ces boules roulent dans ta main. 
Dans l’anneau de tes doigts,
Le long du phallus qui se redresse,
Sous l'effet de ton patient branlage.
Dans tes yeux, un sourire contemplatif.


Tes lèvres qui font le Ô,
Laissent glisser dans ta bouche,
Le délicieux fruit érectile.
Tes dents en embuscade,
Dégagent l’encolure du grand chauve.
Sur ta langue, 
Le frein que tu accompagnes,
D'une caresse appuyée.
Sous ton palet, 
Ce goût de stupre excite ta faim,
Et nourri tes audaces.
Alors ta main s’encanaille par-delà le périnée,
Les poils de ses couilles que tu frôles,
Irradie ton poignet d’une tendre chaleur,
Ton doigt inquisiteur fouille le petit œillet,
Arrache à ton supplicié,
Un gémissement de surprise.
Sous ton regard en contre plongée,
La bouche béate semble laisser s’évaporer,
Les derniers souffles de vie.

Alors reprenant ton lent travail de sape,
Tes doigts étranglent,
Ta bouche plonge sur ce vit dressé,
Que tu aspires avec force,
Laissant cette queue te remplir,
Avalée au delà de la glotte.
Quand ta langue en masse le flanc.
Dans tes cheveux,
Une main qui plonge dans ta crinière,
Donne le tempo complice,
Qui met en résonance,
Jusqu’à ce cri d’abandon,
Ultime tension de ce gland qui palpite.
Sous l’explosion qui  inonde ta gorge,
D’une lave brûlante,
Laisse comme une victoire dans ta bouche,
Le gout acidulé du précieux nectar.

Dans ta main le trophée,
Qui suinte encore son plaisir.
Dans tes yeux,
La satisfaction de la victoire.
Sous ta culotte, 
La mouille qui trahit,
Entre tes lèvres, 
Le désir d’une suite,
Dans ta tête, 
Ce moment où enfin.
Et dans tes mots,
Tendre salope,
Un simple commandement :
« Maintenant, si tu le peux encore…


…Baise moi ! »






16 commentaires:

  1. ce n'était qu'une mise en bouche ou une lente dégustation ...Evidemment cette chère gourmande a été mise en appétit...Sa demande est incontournable...Baisers

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Impérative en effet.
      Comme un dessert après un repas

      Supprimer
  2. Une délicieuse gourmandise, sans cesse renouvelé par le plaisir à admirer ses désirs…Merci pour le flots de vos mots...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ..et doucement distillé par un patient ouvrage

      Supprimer
  3. Il y a des desserts dont on ne se lasse pas..:).La gourmande se fait gourmet quand la bouche est enivrée ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et qu'elle savoure avec une lente application..

      Supprimer
  4. On dit souvent aux enfants que la gourmandise est un. vilain défaut..... Celle des grandes est un si. voluptueux cadeau que. notre faim, comme de toute bonne chose a partager, n en ait jamais rassasiée ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A consommer sans modération :)

      Supprimer
    2. Sans modération ! Telle est bien ma devise ;)

      Supprimer
  5. Tout en délice et en subtilité que cette quête de plaisir charnel. Un moment de bonheur à lire

    RépondreSupprimer
  6. Dans mes yeux, l'audace.
    Au cœur, le désir.
    Comme sentence, le plaisir.
    Renouvelé, partagé.
    Oui Monsieur, ce duo forge ses racines.

    RépondreSupprimer
  7. @Douce:
    Quelle belle image que celle de ces racines qui se nouent et qu'on irrigue d'une sève primale pour combler un délicieux appetit. Osez Madame, encore et encore.

    RépondreSupprimer
  8. Très délicieux érotisme ...

    paix et d'amour
    1ManView

    RépondreSupprimer
  9. Magnifique !
    Caty
    http://catyforyou.wordpress.com/

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à me faire par de vos réactions!
( aucun lien ne sera admis )